INTERVIEW MONSIEUR MADAME CREATEUR DE TOTEBAGS

Hello! Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir la marque belge " Monsieur Madame " ainsi que la sympathique Lau...

Hello! Aujourd'hui, j'ai envie de vous faire découvrir la marque belge "Monsieur Madame" ainsi que la sympathique Laurie François, créatrice de ces sublimes totebags. Laurie est architecte de formation et passionnée de design textile, mode et techniques d'impressions. Elle a lancé la marque en juillet 2012, tout d'abord avec son amie Charlotte, pour ensuite reprendre le projet seule. Par le biais de cet interview, je vous laisse découvrir la marque ainsi que les aventures de Laurie pour arriver à son aboutissement.

C'est quoi le concept "Monsieur Madame" ? 
Le concept de la collection est l'utilisation du plan de ville comme motif. On peut personnaliser son modèle en y accrochant des badges sur ses endroits préférés...I live here, I party there, My favorite Spot, etc... 
Au début, la collection n'offrait que des totes bags, aujourd'hui, il y a également des affiches, des tees-shirts et bientôt des cartes postales. Je travaille également sur d'autres produits, m'éloignant des plans, pour les prochaines collections.


"L'idée était de proposer un concept fort et d'envisager le projet comme source d'apprentissage"

D'où est venue cette idée de créer des totebags?
Le tote bag s'inscrivait complètement dans l'ère du temps en répondant à la problématique de l'utilisation des sacs plastiques. L'idée était de pouvoir offrir un sac réutilisable qui soit respectueux de l'environnement (coton bio et fairtrade, encres à l'eau) avec un beau graphisme. De plus, selon moi, pour commencer un projet, mieux vaut privilégier une option forte et ne pas trop se disperser...

Comment tout a commencé ?
C'est lors d'une formation en design textile à Londres en juillet 2011, que l'idée m'est venue. J'ai répondu à un exercice textile en utilisant le plan de Londres comme motif. Là, il s'agissait de la technique du « dévoré ». J'ai donc découpé le plan de Londres sur papier! En rentrant, à Bruxelles, j'ai eu envie de combiner cette idée de plan avec les communes bruxelloises, la sérigraphie et les sacs en coton! Soit un mélange de mes passions: la sérigraphie et les plans!

Combien de personnes travaillent dans l’entreprise ? 
Je travaille toute seule pour le moment mais j'espère bientôt pouvoir déléguer une partie des tâches. Par contre, je suis très bien entourée et nombreux sont ceux qui me soutiennent et m'aident au quotidien. Dans ce genre de projets, il est essentiel de se faire aider par son entourage.
Aujourd'hui, il n'y a encore aucun sacs qui n'a pas été imprimé de mes mains! ... Cela dit, je délègue depuis peu le repassage et l'emballage de mes sacs grâce à une collaboration avec un atelier protégé. Il s'agit d'une école spécialisée qui forme des étudiantes qui ont des difficultés d'apprentissage au métier de repasseuse ou à d'autres fonctions de manutentions.

Et Charlotte dans tout ça? 
En rentrant de Londres, j'ai eu envie de partager mon idée avec mon amie Charlotte Maison, musicienne et graphiste, qui était très enthousiaste sur le projet et qui précisément à ce moment là, pouvait s'y investir. Elle a notamment travaillé sur l'identité graphique de Monsieur Madame (logo, site, etc) ainsi que sur une collection de dessins qui a eu beaucoup de succès. Ensuite, elle a dû reprendre ses projets personnels.

Quelle est votre ligne de conduite?
J'essaye d'opter un maximum pour des choix « intelligents ». Tenter de trouver des matières bio, issues du commerce équitable ou des matières recyclées...Essayer de choisir des sous-traitants locaux (ou européens) soucieux de l'éthique. A mon échelle, je préfère opter pour des choix responsables même si c'est plus compliqué. Si un jour il n'est plus capable de refléter mes aspirations premières, il devra évoluer.


"Le projet ne doit pas être régi uniquement par des choix commerciaux et doit me convenir à 100%"


Expliquez-nous une journée type de travail
Il n'y a pas réellement de journée type car les tâches sont très variées. Cela dit, il y a le travail à l'atelier, le travail à domicile et à l'extérieur. Les journées à l'atelier sont longues et sont dédiées à la production. Les journées à domicile comprennent notamment les tâches de créations et les tâches administratives. Les journées à l'extérieur sont plus ponctuelles mais sont très agréables car elles comprennent des visites de boutiques, de villes et des rencontres diverses.

Qu’est-ce qui est le plus difficile dans votre travail ?
De gérer toutes les facettes du projet toute seule...et surtout d'apprécier toutes les tâches.

D'où viennent vos marchandises pour fabriquer le produit final ?
Les sacs sont en coton bio et fairtrade (ce qui n'est pas facile à trouver sur le marché! C'est soit l'un soit l'autre) et proviennent d'un grossiste français de produits écologiques. Les tees sont issus d'un grossiste belge et également en coton bio et faitrade.

Quelle est votre image de marque ?
Question difficile...Ne faut-il pas être extérieur à la marque pour y répondre?
J'imagine que Monsieur Madame est le reflet d'une marque bruxelloise, artisanale et jeune ... J'espère surtout qu'elle est le reflet d'un travail passionné, soigné et...acharné ;)

Quels sont vos futurs projets  pour l’entreprise?
Il y en a énormément et j'aimerai pouvoir disposer de plus de 24h dans chaque journée pour les voir aboutir....Il y aura évidemment d'autres villes belges et internationales...Mais aussi d'autres accessoires, avec d'autres motifs et d'autres matières, toujours en optant pour des choix responsables combinés avec un travail sur le concept.

"J'espère dans 20 ans pouvoir continuer à vivre comme indépendante et travailler sur des projets qui me passionnent"

Jusqu’à présent, quel a été votre meilleur moment au travail ?
Il y en a beaucoup...Le lancement au Bozar Shop était un vrai plaisir et reste un moment fort car c'était le début. Ensuite, chaque moment où le projet est accueilli avec enthousiasme est source de motivation.

Et le pire?
Je dirais quand les échéances sont trop courtes, notamment lors de production (sérigraphie) plus intenses car c'est un travail très physique. 

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. J'attends que le tote bag avec le plan de Paris sorte du coup :) Super concept, merci pour la découverte.

    http://www.lesplacardsdemora.com

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca va peut être bientôt arriver :) Avec plaisir!

      Supprimer

Merci pour ce commentaire!

Flickr Images